Le compte privé Facebook : mode de preuve licite en matière de licenciement (sous certaines conditions)

  • Accueil
  • Licenciement
  • Le compte privé Facebook : mode de preuve licite en matière de licenciement (sous certaines conditions)
facebook licenciement avocat

Affaire d’un avocat en droit du travail

Arrêt n° 779 du 30 septembre 2020 (19-12.058) – Cour de cassation – Chambre sociale

Il résulte des articles 6 et 8 de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, 9 du code civil et 9 du code de procédure civile, que le droit à la preuve peut justifier la production en justice d’éléments extraits du compte privé Facebook d’un salarié portant atteinte à sa vie privée, à la condition que cette production soit indispensable à l’exercice de ce droit et que l’atteinte soit proportionnée au but poursuivi.

Une chef de projet export de la société Petit Bateau est licenciée pour faute grave, notamment pour avoir manqué à son obligation contractuelle de confidentialité en publiant sur son compte Facebook une photographie de la nouvelle collection printemps/été 2015 présentée exclusivement aux commerciaux de la société.

La publication litigieuse avait été spontanément communiquée à l’employeur par un courriel d’une autre salariée de l’entreprise autorisée à accéder comme « amie » sur le compte privé Facebook de cette salariée. La Cour en déduit que ce procédé d’obtention de preuve n’était pas déloyal.

Pour établir un grief de divulgation par la salariée d’une information confidentielle de l’entreprise auprès de professionnels susceptibles de travailler pour des entreprises concurrentes, l’employeur a produit la photographie de la future collection de la société publiée par l’intéressée sur son compte Facebook et le profil professionnel de certains de ses « amis » travaillant dans le même secteur d’activité.

Il n’a fait procéder à un constat d’huissier que pour contrecarrer la contestation de la salariée quant à l’identité du titulaire du compte.

La Cour juge que cette production d’éléments portant atteinte à la vie privée de la salariée était indispensable à l’exercice du droit à la preuve et proportionnée au but poursuivi, soit la défense de l’intérêt légitime de l’employeur à la confidentialité de ses affaires.

https://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/chambre_sociale_576/779_30_45529.html

Si vous avez besoin d’un avocat du droit du travail dans les Landes vous avez la possibilité de prendre rendez-vous à Hossegor ou à Dax en appelant le 05 58 74 89 95

Leave A Reply

Souscrivez à notre newsletter :